Restaurer la machine hydraulique du Chateau de Riquet Bonrepos

Fort d’une histoire emblématique pour la région, et dotés de nombreux atouts, le domaine de Bonrepos-Riquet a été acquis par la commune éponyme en 2007. Partie prenante clé dans l’acquisition et la restauration de ce site exceptionnel, et désireux de développer et valoriser l’ensemble des sites emblématiques liés au Canal du Midi, le conseil départemental de Haute-Garonne a souhaité lancer une étude de définition et de faisabilité pour la valorisation patrimoniale et touristique des bassins d’essais « Machinerie » sur le Domaine Bonrepos-Riquet. 

Un domaine possédant de nombreux atouts

  • Historiques, rattaché à un personnage ayant un joué un rôle important dans l’histoire grâce à la construction du canal 
  • Scientifiques, avec la réalisation de bassins, retenues d’eau, utilisation des canaux, etc. 
  • Architecturaux, avec des éléments tant intérieurs, au sein du château, qu’extérieurs (pigeonnier, douves, orangerie, etc.) 
  • Naturels avec son parc et ses bassins pouvant constituer des espaces de promenade, de ressourcement, voire une réserve de biodiversité
  • En termes de localisation géographique, à 25 km de Toulouse, bassin économique et social

ayant de plus encore un fort potentiel d’attractivité et de développement :

  • Des activités et animations culturelles développées dans le château par l’association de Sauvegarde et Valorisation du Domaine de Bonrepos-Riquet réunissant 8000 personnes/an, mais limitées à certaines parties du domaine
  • Pièce maîtresse du patrimoine du site, c’est autour du modèle hydraulique que s’articulent les principaux axes de développement du projet, qu’ils soient scientifiques, culturel, touristique ou écologique

mais nécessitant des travaux et de lourds investissements pour conserver et restaurer ce lieu exceptionnel :

  • de nombreux travaux de restauration ont déjà été menés (château, orangerie)
  • Des financements ayant mobilisé de nombreux acteurs (État, région, département, commune, mécènes)
  • Le conseil départemental souhaite initier des démarches pour restaurer la « machinerie » des bassins

qui doivent nécessairement s’appuyer sur un projet

  • en cohérence avec les atouts du site et le concept de « laboratoire du Canal du Midi de Pierre Paul Riquet » :
  • en intégration avec les éléments existants autour du canal du midi

impliquant de nombreuses parties prenantes ou propriétaire

  • financeurs 
  • acteurs de la valorisation et de la médiation (association de sauvegarde)
  • conservateurs et autres institutions (DRAC, conseil scientifique du département, etc.)

Équipe :

AARP Architecte du patrimoine, mandataire / Hephata, stratégies tourisme / ATP paysage / BLD fontainier.

Type de mission :

étude de définition et de faisabilité pour la valorisation architecturale, patrimoniale et touristique

Maître d'ouvrage :

Conseil départemental de la Haute Garonne

Date :

en cours