Saint Félix de Lauragais, une bastide de pech

Construire un nouveau quartier c’est questionner la cohérence d’ensemble de la ville. Les anciens chemins ruraux qui font le tour du promontoire ont donné l’armature du projet.

ACCROCHER LES NOUVEAUX BÂTIMENTS A LA BASTIDE
Afin de contrôler l’extension urbaine du village historique de Saint Félix de Lauragais, jusqu’ici préservé, comment trouver une continuité de bâti entre la bastide et le nouveau quartier ?

PROPOSER UNE TYPOLOGIE DE MAISON QUI DÉTOURNE LA CONTRAINTE DE L’ORIENTATION AU NORD
La parcelle communale située en contrebas de la bastide pose la contrainte d’une orientation Nord. A l’usage pour des questions d’ombre, de protection au vent et de tranquillité de circulation cette orientation s’avère très positive.

ÊTRE ÉCONOME DU TERRITOIRE
Urbaniser le périmètre avec un objectif compris entre 20 et 30 logements dans la continuité des trames paysagères naturelles et bâtis et ainsi assurer une densité en rapport avec le bourg, tout en limitant la création de nouvelles voies.

CONSERVER LA PLACE DU VÉGÉTAL DANS LE PROJET
En bord de parcelle, des espace végétalisés sont présents et occupés par les jardins des habitants, ce sont des espaces à préserver car historiquement ces jardins se situaient en contrebas du bourg et cela faisait une barrière végétale au rempart. De plus des cheminements piétons sont présent et appréciés par les promeneurs et les habitants du village.

QUALITÉ DE L’HABITAT
La route principale menant de Toulouse à Revel a été déviée au début du 19e siècle au Sud du village. Cela rend notre situation de projet calme, et sans nuisances par la voiture qui circule très peu sur ce versant. Nous imaginons jouer là sur les demandes de l’habiter contemporain : jardins, terrasses, grands espaces dedans-dehors, ouvertures de vue, calme et intimité.

Équipe :

Aarp mandataire

Type de mission :

Projet Urbain

Maître d'ouvrage :

Commune