Musée Les Abattoirs

Pour la modification des abattoirs de Toulouse en un centre d’art contemporain, l’idée fut de jouer ici sur la valeur patrimoniale du lieu tout en cherchant l’effacement des traces de la mort et du sang tellement présentes lors de nos premières visites. L’idée était aussi d’un musée où l’écriture architecturale technique et esthétique s’efface pour laisser la place aux œuvres.

A l’extérieur, le projet tend à recadrer les espaces par un système de “cours-jardin”, continu, ouvert sur la ville s’articulant autour d’un parcours sur les thèmes du végétal et de la pierre. La transformation s’appuie sur une intervention par touche qui exploite dans une relecture contemporaine les qualités d’équilibre et de symétrie de l’ensemble. La connaissance historique de la conception d’origine aura servi de guide tant pour laisser place à l’écriture néoclassique d’Urbain Vitry que pour laisser place aux œuvres d’art.

A l’intérieur, malgré toutes les transformations techniques nécessaires, nous avons cherché à préserver la lisibilité et la flexibilité des espaces destinés aux expositions. L’ensemble est conçu de manière à pouvoir évoluer suivant les besoins de la muséographie : dans la nef et sur les bas côtés des cimaises transversales et longitudinales peuvent être placées au niveau de chaque travée. Pour d’autres expositions on pourra laisser l’ensemble complètement vide.

La conception spatiale s’est faite en coupe du dedans vers le dehors dans l’idée d’une absence d’écriture.

Équipe :

AARP avec Antoine Stinco (mandataire), Valérie Labarthe (paysagiste), BEFS (bureau d’étude), Brigitte Leroy (signalétique)

Type de mission :

Architecture mission complète, restauration du patrimoine, muséographie, mobilier, signalétique

Maître d'ouvrage :

Mairie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, Département de la Haute-Garonne

SHON :

9000m2

Date :

1995 - 2000 ; 2012 - 2013